Préfiguration d'une exposition de Laurent Champoussin

 

 

 

 

 

ELEPHANT

ELEPHANT est une exposition de Laurent Champoussin qui a

pour point de départ le film de Gus Van Sant sorti en 2003.

 

Dans ce film la volonté photographique est énoncée

distinctement dès les premières séquences et montre Elias,

jeune élève et photographe, dans le parc du lycée appareil à la

main qui aborde deux adolescents de son âge pour les prendre

en photographie. Gus Van Sant a la même démarche tout au

long de son film : il veut portraiturer – mais ce n’est pas le

visage de la jeunesse américaine qu’il veut saisir, mais ceux

singuliers et uniques d’une dizaine d'adolescents croisés au

hasard des couloirs d’un lycée.

 

ELEPHANT est une proposition de relecture fixe du film autour

de la discipline du portrait ; un retour au photogramme. Les

images ont le format 1 ,33:1 du long métrage et leurs

dimensions sont calculées mathématiquement par rapport à la

durée du plan dont elles sont issues.

Le film comporte 100 plans, il y a donc 100 photographies.

 

L’impulsion pour chacune de ses images est née d’un geste

précis composé par l’un des acteurs. L’image choisie peut être

très proche de ce geste comme une photo-copie mais peut

aussi s’en éloigner sensiblement. Le geste qui était le point de

départ a alors disparu, il a évolué, il a été transposé ailleurs.

 

Une préfiguration d'exposition a été dévoilée en mars 2015

au Point Ephémère (Paris).

Une quinzaine d'images ont été montrées.

 

Vous pouvez soutenir le projet et encourager son développement

en achetant un des trois coffrets ELEPHANT.

 

 

Commissaire : Aurélia Marcadier

Tirages effectués à l'atelier OOblik

LAURENT CHAMPOUSSIN PHOTOGRAPHIES